Menu & Search
Deux galeries d’art marocaines à Art Paris 2023

Deux galeries d’art marocaines à Art Paris 2023

Les galeries d’art L’Atelier 21 de Casablanca et le Comptoir des Mines de Marrakech ont été sélectionnées pour participer à la 25ème édition de la foire d’art contemporain et moderne Art Paris, qui se déroule du 30 mars au 2 avril au Grand Palais Éphémère à Paris.

La 25e édition d’Art Paris, salon d’art contemporain et moderne, se déroule du 30 mars au 2 avril au Grand Palais Éphémère, avec des artistes de renommée internationale.

La réouverture du Musée Picasso, le succès de la Fiac, l’architecture audacieuse de la Fondation Vuitton, le renouveau du marché de l’art… Paris est désormais reconnue comme l’une des capitales mondiales de l’art. Revenons à Art Paris, l’une des manifestations artistiques qui fête ses 25 ans.

Une édition anniversaire forte sous le signe de l’engagement réunit 134 galeries de 25 pays. Art Paris a été fondée en 1999 et est organisée sous la houlette de Julien Lecêtre et Valentine Lecêtre, créateurs de cet événement international Guillaume Piens, son commissaire général; En 25 ans, Art Paris est devenu une importante scène artistique de printemps, un salon de découverte qui renouvelle, éclaire et explore l’art moderne et contemporain.

Parallèlement, Art Paris qui se veut régional, national et cosmopolite a mis en lumière de nombreuses scènes étrangères : Russie 2013, Chine 2014, Singapour et Asie du Sud-Est 2015, Corée 2016, Afrique 2017, Suisse 2018, Amérique Latine 2019 et la Péninsule Ibérique en 2020.

Bien sûr, en parallèle, Art Paris s’engage à soutenir la scène française. Depuis 2018, elle associe l’œil subjectif, historique et critique du commissaire de l’exposition aux projets d’artistes français proposés par les galeries participantes sur un thème précis et associés à leurs œuvres.

Des artistes « aux limites de l’histoire » par François Piron en 2018, « Scène française » par Camille Morineau et son association AWARE en 2019, « Histoires communes et rares » Gaël Charbau en 2020, « Portrait et imagerie » Hervé Mikaeloff en 2021, Alfred Pacquement « Histoires naturelles en 2022, « art et engagement » par Marc Donnadieun en 2023.

La pandémie de Covid-19 a marqué un tournant dans l’histoire des foires : en septembre 2020, la première foire physique post-confinement au monde a eu lieu, Art Paris a été le premier événement à ouvrir en septembre 2021 « le Grand Palais Éphémère au Champ-de-Mars » – Paris. Six mois plus tard, en avril 2022, c’était le premier salon au monde à développer une approche de conception écologique basée sur l’analyse du cycle de vie. Enfin, la foire a traité d’enjeux qui transcendent le champ de la société et de la création contemporaine : art et environnement en 2022, engagement et exil en 2023. Autant de préétablis qui contribuent à l’originalité de rendez-vous important sur l’art moderne et contemporain.

Les galeries d’art L’Atelier 21 à Casablanca et Comptoir des Mines à Marrakech ont été choisies pour participer à cette 25ème édition d’Art Paris,

Ainsi, L’Atelier 21 présente une exposition personnelle du célèbre artiste Nabil El Makhlouf. Le public découvrira ainsi une dizaine de ses oeuvres, en l’occurrence « Hope », « Transition », « The Boat », « The Diver », « The Boat II », « The Milky Way », « The Night Man » et autres. .

Il faut dire que la démarche artistique de Nabil El Makhlouf se caractérise par l’imagerie, ce qui laisse à ses toiles un univers très particulier où règnent réalisme et symbolisme. « Les peintures de Nabil El Makhlouf captent l’essence de l’attente dans une foule, impersonnelle et oppressante, indépendamment du temps (qui autrement disparaît dans ces œuvres). Les contours des personnages, souvent de dos, se confondent, mais l’artiste sait comment pour nous capturer avec le caractère unique des détails, comme le fait la réalité de ces situations », explique Amanda Abi Khalil, commissaire invitée du SoloShow. Et d’ajouter : « Nabil El Makhloufi navigue entre son Maroc natal et sa ville d’adoption de Leipzig (Allemagne). Ses allers-retours culturels permettent à l’artiste d’aborder la désorientation et l’anonymat d’un être social, plus par le collectif que par l’individuel. . »

Quant au « Comptoir des mines » celle-ci expose 5 artistes. « Promouvoir cinq artistes que nous suivons depuis un moment est un énorme défi. Mustapha Akrim, Mohamed Arejdal, Khadija Jayi, Mouhcine Rahaoui, Fatiha Zemmouri. « Comptoir des Mines Galerie, c’est le Maroc que j’aime le plus, où l’art est un formidable vecteur de libération et de rapprochement. Ce Maroc que j’aime permet aux personnes issues de milieux modestes de révéler leurs talents et d’exister pleinement dans le monde de l’art mondialisé d’aujourd’hui. Le fils de un mineur marocain peut toucher un collectionneur belge et franco-américain, la fille de boucher de Moulay Driss Zerhoun peut faire acheter ses œuvres par de grands collectionneurs américains et russes.« 

« Egalement, Mohamed Arejdal, un enfant du sud du Maroc qui a réussi à traverser illégalement l’océan jusqu’aux îles Canaries, est désormais exposé au sein d’importants musées comme aussi Fatiha Zemmouri et Mustapha Akrim. Ces trois artistes sont entrés dans 4 musées et fondations internationales en Europe et dans le monde arabe en moins de 3 mois.« 

« Mon Maroc, c’est la poésie populaire et l’artisanat, hérités de nos arts traditionnels, aux conditions parfois rudes, où naissent des milliers de personnes très talentueuses. Mon Maroc je le dévoile chaque jour d’avantage »

« Pour rappel, dans le cadre du célèbre manifeste de l’AMAP connu sous le nom de Club Med (depuis 1978) les artistes disent que « le Maroc n’est pas seulement une terre de soleil, de lumière, de couleur et de temps ralenti, mais une communauté où les gens pensent, expérimentent, participent et créent ». Alors comment traduire aujourd’hui l’esprit de ce manifeste et apporter des réponses nouvelles à ceux qui n’associent encore le Maroc qu’à des images ensoleillées ou pittoresques, sans comprendre la profondeur de sa société.« 

« Avec et grâce aux artistes que sont Fatiha Zemmouri, Mustapha Akrim, Mohamed Arejdal, Khadija Jayi, et Mouhcine Rahaoui, notre projet tente d’ouvrir plusieurs autres facettes du Maroc selon les visions et les expériences de vie de chaque artiste.« 

Informations pratiques

ART PARIS 2023, 30 MARS – 02 AVRIL, GRAND PALAIS ÉPHÉMÈRE, 25ème édition

L’édition 2023 en chiffres : 134 exposants de 25 pays • plus de 900 artistes représentés • 40 % de participation étrangère • 60 % de galeries françaises • 33 % de nouvelles présences. 68 787 visiteurs en 2022

Le comptoir des mines – 62, Angle rue de la Liberté et rue de Yougoslavie, Guéliz, 40000 Marrakech, Maroc. +212 6 63 01 01 91 +212 6 64 82 19 13 – info@cmgmarrakech.com

Atelier 21 -21, rue Abou Mahassine Arrouyani (ex rue Boissy-d’Anglas) -Casablanca 20100 
Tél : +212 5 22 98 17 85

Gérard Flamme

RETOUR EN HAUT